La poésie et les photos poème de Féline aux journées du patrimoine à Châteaubrun les 16 et 17 septembre 2017 (les toutes premières photos)

18 sept

IMG_8792IMG_8851IMG_20170911_125110IMG_20170911_125228IMG_8843IMG_8770IMG_20170911_125016IMG_20170911_124423IMG_8753IMG_8746IMG_20170911_124451

Incandescence de Féline Harfang – article de presse dans la Nouvelle République de l’Indre – 15 septembre 2017

15 sept

Poèmes et photos marqués au fer rouge

 

Féline Harfang sera présente, samedi et dimanche à Châteaubrun, et, le week-end suivant, à Gargilesse.

Le onzième recueil de poèmes de Féline Harfang aborde comme les précédents, aussi bien les thèmes plein d’insolence que les sujets graves.

Prohibé, Stridence, Tourbillonnante : les trois dernières publications de Féline Harfang se voulaient à la fois provocantes et empreintes d’humanité. Son dernier opus, dont le titre, Incandescence, est matérialisé par une couverture rouge, reprend les thèmes habituels de la poétesse argentonnaise. Cinquante-huit textes parlent encore de sentiments intimes, d’érotisme, de faits de société, du temps qui passe.

Opus illustré de photos- poèmes

Cette quête d’absolu, chahutée par les aléas de la vie, lui ravive des souvenirs, la projette dans un univers abrupt ou ouaté. L’auteure se glisse dans la peau, dans le corps d’une autre, raisonne parfois au masculin, s’apitoie sur la déchéance d’un être… Le sort réservé aux femmes dans de nombreux pays, les idéologies belliqueuses la font également réagir. « Le monde va mal, la terre brûle, il y a des attentats que je dénonce, mais je garde espoir », explique l’auteure qui sait se faire coquine et polissonne à travers des lignes parfois équivoques.
Ce recueil est également illustré de photos-poèmes savamment travaillées, à l’image de ce chat installé sur une plume qui ressemble à un hamac ou d’un énorme navet posé dans un paysage très coloré. Féline se met également en scène, vêtue d’une robe en fleur de pissenlit ou immergée dans un océan de feuilles pourpres. Certains clichés sont aguicheurs. « Je m’affirme de plus en plus en tant que femme, je suis parvenue à tout concilier en étant libre de mes pensées », constate l’écrivaine qui présentera son recueil,samedi et dimanche, à la forteresse de Châteaubrun ; le week-end suivant, au marché aux livres de Gargilesse, et, le 8 octobre à Saint-Gaultier. Sitôt sorti, Incandescence a droit au tapis rouge.

« Incandescence », de Féline Harfang, disponible en librairie ou sur commande. Prix : 20 €

Jean-Michel Bonnin
http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Loisirs/Livres-cd-dvd/n/Contenus/Articles/2017/09/15/Poemes-et-photos-marques-au-fer-rouge-3226039

Indre – Argenton-sur-Creuse – Livres

Incandescence de Féline Harfang – article de presse dans l’Echo du Berry – jeudi 14 septembre 2017

14 sept

article l'écho du berry jeudi 14 septembre 2017 incandescence

Incandescence de Féline Harfang – Article de presse dans l’Echo – La Marseillaise mercredi 14 septembre 2017

14 sept

ARTICLE L'ECHO LA MARSEILLAISE MERCREDI 13 SEPTEMBRE 2017 - INCANDESCENCE

Les chèvres de Crozant-les-Ruines

6 sept

 

 

chèvres de Crozant les Ruines photo Féline Harfang septembre 2017 copyright

Elles sont là depuis la nuit des temps.

Féline Harfang

 

 

Attention Danger

6 sept

attention danger

 

Danger

il est dangereux

dangereux

il est dangereux

danger

attention

attention danger

attention il est dangereux

dangereux

attention

danger

danger

danger.

Féline Harfang

poème improvisé du 3 septembre 2017

Minette du Petit-Roy, renversée par un chauffard hier soir

4 sept

minette du petit roy

Lectures et dédicaces à Châteaubrun, Gargilesse, St Gaultier

2 sept

affiche dédicace féline harfang $$

Féline Harfang dédicace, lit, expose au château de Châteaubrun Samedi 16 septembre de 15h à 18h et Dimanche 17 septembre 2017 de 10h à 12h et de 15h à 18h

2 sept

affiche dédicace féline harfang châteaubrun

La nymphe au scorpion de Bartolini

2 sept

la nymphe au scorpion de Bartolini

Ames soeurs

26 août

âmes soeurs - photo féline harfang 5 août 2017

Quand l’enfant scrute

21 août

Au Louvres, photo poème Féline Harfang

Intimité

8 août

Intimité

Et ils eurent beaucoup d’enfants…

6 août

et ils eurent beaucoup d'enfants - photo Féline Harfang - mariage de Laurence et Christophe 5 août 2017

Miroirs

27 juil

le cadenas d'amour de guy baudat à châteaubrun - photo de féline harfang juillet 2017

Le cadenas d’amour de Guy Baudat, sculpteur

Forteresse de Châteaubrun

http://www.guybaudat.fr/

 

 

Pourquoi détruire ce mur en pierre ?

27 juil

pourquoi détruire un mur de pierreDSC04324

Jour J dans l’arène pour un poème de Guy Baudat à Châteaubrun

27 juil

jour j féline châteaubrun juillet 2017

deux fleurs dans le B de l'arène pour un poème de Guy Baudat, sculpteur. Photo Féline Harfang juillet 2017

S de l'arène de Guy Baudat photo féline Harfang juillet 2017

« Nous vivrons le jour dans un baobab et la nuit dans un igloo ».

Poème dans l’arène de la forêt du château de Châteaubrun du sculpteur Guy Baudat.

 

Te revoir

16 juil

carole 15 juillet 2017 2

 

 

Ne cherchez pas notre journal intime

il est écrit dans nos rires.

Féline et Carole

VIVE LA LIBERTE !

14 juil

féline printemps

Pôle sud

10 juil

escarpin perdu

Ma trajectoire d’aventurière
n’est pas exemplaire
ce dont je n’ai cure

on peut faire court
même dans un poème
relatant une vie trépidante

en Occident
je vécus en couple asymétrique
des expériences sans lendemain

en Orient
je fus polyandre
et découvris naïvement
qu’avoir plusieurs maris à la fois
n’était pas une fin en soi

au Pôle nord
libre de tout lien avec les hommes
je fus élue fille de lumière

au Pôle sud
les dieux me comblèrent
mes fantasmes proliférèrent
mes spasmes se multiplièrent
mes orgasmes culminèrent
éberluée je découvris
l’amour en solitaire.

Féline Harfang.

Au feu les pompiers Argenton sous la fumée

6 juil

DSC03578

Les fumées de l’incendie déclaré dans un champ sur les hauteurs d’Argenton-sur-Creuse, ont recouvert les habitations du quartier de Bellevue.

Quel sera le titre et la couleur de mon prochain opus ?

4 juil

féline harfang 13 juin 2017

Le soltice d’été le plus chaud

22 juin

l'ombre de féline solstice d'été 2017

13 juin 2017 tous à Gargilesse ce soir

13 juin

Féline à GargilesseIMG_1344081778253297[1]Village

Sur la route de la Mad Jacques au moulin du Piot à Cheniers les 10 et 11 juin 2017

11 juin

DSC02880DSC02841DSC02892DSC02864DSC02845DSC02851DSC02901

La lune s’est posée

10 juin

pleine lune sur argenton 10 juin 2017pleine lune sur argenton 10 juin 201 PHOTO féline harfang

Premiers bains dans la Creuse à Chenet et au Bourgoin près d’Argenton

31 mai

baignade à chenet dimanche 28 mai 2017

Hyponomeutes mes amours

20 mai

féline et les hyponomeutes

Certitude

20 mai

Cette fois
je suis certaine
que tout
absolument tout
sera merveilleux.

Féline Harfang

6-Lady-of-Shalott-John-William-Waterhouse

Tableau de l’artiste Waterhouse - Lady of Chaloott

DSC01950

Laissez-moi dormir

17 mai

Filou a trop chaudvoyou préfère rester au frais

Subliminalement infrarouge

14 mai

kees van dongen la femme à la colombe et au chat
Comment attirer l’attention et le désir
en déclinant l’infime
sur le mode suggestif
par touches imperceptibles
stimuli supranormal
sur le mode vibratoire
et sans jamais être conscient
de la subtile manoeuvre
soudain
un fol emballement du désir.

Féline Harfang, poème de l’opus Silex

tableau : Kees Van Dongen

J’ai vu des toits et des toits

1 mai

1ER MAI 2017 ARGENTON SUR CREUSE DU VIEUX PONT PHOTO FELINE HARFANG

Et toi

oui toi

que j’aime.

Féline Harfang

Poème du 1er mai 2017

les toits d’Argenton-sur-Creuse

DSC01608DSC01593

Essaimages

29 avr

essaimage du 29 avril 2017 autophotographie de Féline en tenue d'apicultrice

 

Trois jours plus tard

naîtront les nouvelles reines.

Féline Harfang

Vivre

27 avr

DSC01279
Ce village est le monde
je l’habite
j’habite le village global
le village de la dépossession de soi
sans racine.

Féline Harfang

Sous-Parsat

16 avr

DSC01403DSC01392DSC01405DSC01391

Primavera

9 avr

 

féline et les coucous

Entrainement de foot

29 mar

entrainement de foot

Faire

25 mar

les oiseaux

Pacifier les esprits

anéantir tout espoir

dérouter l’imaginaire

tuer le désir

déconstruire les mythes

abolir les croyances

effacer les mystères

gommer le rêve

briser les symboles

éradiquer le romantisme

renforcer les poches de criminalité

détruire le phénoménal

arrêter de penser

interdire le transcendantal

en finir avec l’humour

combattre l’affect

lobotomiser les êtres vivants

mystifier les têtes pensantes

glorifier l’uniformité

sacraliser le fric

ils l’ont fait.

Féline Harfang

Féline Harfang à Cormery le 5 mars 2017

26 fév

affiche-cormery-2017-web

Logis Boyer, 4 rue André Varin, à Cormery-37 pour un Printemps des poètes 2017

 

 

 

Femme comblée

26 fév

oeil féline
Hier après-midi
je suis allée en salle

voir un film culte

qui m’a éblouie
ensuite
j’ai choisi une terrasse ombragée

pour lire un livre phare
qui m’a bouleversée
puis j’ai assisté
à la conférence d’un maître à penser

dont la pertinence du propos
a transformé ma vie
après avoir dégusté un velouté d’anthologie

chez le dieu de la gastronomie
qui m’a tout révélé des nourritures terrestres
je suis allée dormir

dans la suite impériale d’un palace mythique

où j’ai eu la chance insigne
nuit de feu nuit de folie
de rêver d’un acteur de renom
qui m’a véritablement

fait découvrir l’amour.

Féline Harfang

Déclaration d’amour

10 fév

chérie

 

Un simple dessin

un simple mot

sur le pare-brise arrière

de ma berline rouge

et tout est dit.

Féline Harfang

 

Cascade pétrifiée

4 fév

IMG_6500

 

A propos du dernier tableau que j’ai peint

29 jan

 

Le papillon de Gargilesse

Le papillon de Gargilesse

Je l’accorde

le paysage est fantasmé

 

j’ai peint les hommes beaucoup plus beaux qu’ils ne le sont

leur prêtant des attributs de rêve

 

j’ai sublimé les couleurs pastel

pour peindre les femmes

beaucoup plus belles qu’elles ne le sont

leur prêtant des croupes et des seins d’exception

 

j’ai représenté les animaux

tels qu’ils sont

et quand on regarde le tableau

je n’y peux rien

ce sont les plus beaux.

Féline Harfang

 

Piraterie

23 jan

photo poème Félline Harfang 2016

Ainsi
tu oses cacher
tes trésors
dans les abysses
de mon pubis.

Féline Harfang

Je flirte avec l’indicible

22 jan

à la porte des interdits
Ma perception du ridicule
étant abstraite
je flirte avec l’indicible
en réalité
je ruisselle de désir
pour un homme
l’homme de tous les rêves
que j’ai créé de toute pièce
par touches imperceptibles
il me squatte non stop
m’intube
je n’arrive plus à déconstruire mon fantasme
ni même à envisager
une relation avec un autre homme
j’aime éperdument
cet être immatériel
né de moi seule
j’aime cet être
doté des atouts maîtres
dont les passions
sont torrentielles
bien que cette nuit.

Féline Harfang, poème de l’opus Soleil

Fons Amoris

21 jan

 

Moines-abbaye-Notre-Dame-Fontgombault-22-Janvier-2014_0_730_400

 

Quand il s’est assis à côté de moi, j’ai senti une chaleur incroyable, sans doute sa robe de laine cousue-main…

Jamais je ne prends d’auto-stoppeur mais le divin était là, sous une robe noire : l’homme immense sur le bord de la route ne tendait pas son pouce mais sa main. Une force a retiré le doute en moi et je me suis arrêtée. 

« Dix ans, cela fait dix ans que je vis, travaille et prie à l’abbaye de Fontgombault dont la devise « Fons Amoris » signifie « Fontaine d’Amour ».

https://www.youtube.com/watch?v=a5F_p1tgex4#action=share

 

 

Article d’Eric Coursodon : « Féline Harfang, chouette archange érotise d’une aile rebelle le langage »

14 jan

Eric Coursodon

« Au bal des tartuffes, il faut m’inviter et me déprogrammer »
Féline Harfang, Prohibé.

Quand on espère découvrir derrière les apparences qui sont les poètes, il est préférable de les lire et faire face à cette race irritable, engeance oscillant toujours entre souffle, soufre et souffrance.

Le poème n’est pas le poète et l’épigraphe de Tourbillonnante, dernier recueil de Féline Harfang : « Ce livre n’est pas autobiographique » le laisserait volontiers croire si l’on ne doutait pas de l’ambiguïté feinte des jeux de miroir qu’elle dispose dans ses poèmes.

Avant de se plonger dans ce recueil ou de s’immerger dans ses photos-poèmes ou de ses autophotographies aux charmes troublants, on peut aussi passer de l’autre côté du miroir en passant par Prohibé, publié en décembre 2014 et regroupant « les poèmes urticants, dissonants, érotisants » publiés dans ses précédents ouvrages.

Faisant fi de l’autocensure et de celle que le lecteur bien-pensant, toujours à prendre avec des pincettes sans rire, pourrait lui ou nous imposer, Féline Harfang brise « allègrement les codes littéraires », tord le cou aux tabous et dédiabolise les mots qui donnent corps à nos pulsions.

Les siennes, peut-être, mais surtout les nôtres, homme et femme. Ces pulsions où Éros et Thanatos s’emmêlent les pinceaux en des effusions tragi-comiques, où la violence comme l’amour faits aux femmes s’exercent par le regard, le corps, le sexe et leurs langages et tangages.

De Pics de chaleur en Fournaise, Féline Harfang nous fait Tournoyer, avec la Folle Mission de délivrer certains  « ad nauseum  des stériles éléments de langage  qui constituent  leur identité de mierda »

Pour votre infidèle lecteur, c’était partiellement fait, mais c’est grâce à –et avec une subversive- que Féline Harfang emmène plus loin des sentiers battus, marcher non seulement hors des clous pour également dormir dessus et y rôtir à petit feu.

Parce qu’un poète, fut-il futile journaliste, ne peut vouloir la muse déflorer sans son accord parfait, même obtenu du bout des doigts, je ne vous en livre qu’un parmi d’autres non moins… :

Quête

Le nomadisme intellectuel
évitons de parler de nomadisme sexuel
consiste-t-il à s’évader
des archaïsmes de la pensée dominante
et de cheminer dans l’inexploré

ou s’agit-il
par esprit d’aventure
de pénétrer en gambadant
dans le cosmos des mots
et de butiner de ci-de là

femme d’insoumission

je me demande si le nomadisme en question
n’a pas un lien avec ma vie bohémienne

avec mon incessante quête
de transparence et d’opacité

un lien avec le dernier homme
qui a enténébré ma vie

un lien avec cet ensuqué
à visage d’ange
qui pas plus tard que ce matin

version chicquisée

a voulu me fourrer.

feline-sur-fleur-de-rose-tremiere-1024x768

Sulfureuse mais partiellement ignifugée comme une brique réfractaire, tourbillonnante mais les jambes en équilibre sur le cadran solaire de l’existence, Féline peut sembler fêlée aux faux semblants mais c’est un chouette archange érotisant d’une aile rebelle le langage à l’ombre des bananiers en pleurs.

Pour découvrir Féline en mouvement dans la forêt du château de Chateaubrun au milieu des lettres de deux tonnes chacune du poème de Guy Baudat, sculpteur « Nous vivrons le jour dans un baobab et la nuit dans un igloo », à la 25ème minutes du JT de France Télévision – 19/20 du 15 décembre 2016, elle vous donne un rendez-vous félin à l’adresse :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/…/emi…/jt-1920-centre

Et pour retrouver des textes et des photos où la poétesse-photographe se livre et délivre :
http://feline-harfang.unblog.fr/
felineharfang@sfr.fr

Tourbillonnante, publié en autoédition est au prix de 20 €, Prohibé à 15 €, Stridence 11 € ainsi que Eperdument,  Silex, Soleil, Force, Paroxysme, Lèvres, Virgule.

DSC04903b

Family

9 jan

family

Epiphanie

8 jan

epiphanie

 

FRISE SOMMITALE

8 jan

toile d'araignée

Par ailleurs et par contre

je me contrefous de tes opinions
je me gausse de ta prétendue puissance hypnotique

je me tape de la morgue du bandit d’honneur
que tu crois incarner alors que tu végètes depuis des années
dans ton infâme boutique de produits tripiers

par ailleurs et par contre

sache que seule
la frise sommitale de la tour romaine que nous visitâmes

lors de notre rencontre

sache par ailleurs et par contre
que cette frise sommitale est l’unique lien

l’unique lien

par ailleurs et par contre

l’unique fil ténu qui me relie encore à toi.

Féline Harfang

12345...9

Village Fantôme (Roman) | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fandelalaindelion