Mise en cohérence

28 mai

féline devant la cascade 2014 (2)

S’ensuivirent des choses étranges

les gens n’acceptèrent plus le partage qu’il soit d’ordre sentimental
sexuel ou matériel

la solitude affective devint règle et se propagea comme pandémie

les étreintes furent bannies
on évita tout contact physique par crainte de salissures

les hommes se réjouirent de leur absence de désir
et de leur micro pénis

les femmes considérèrent avec joie qu’elles étaient hors d’usage
en tant que reproductrices et objets de plaisir

affleura une certaine nostalgie mais sans plus

sur ordre
les architectes construisirent à profusion
de minuscules kystes urbains en matériaux incertains
kystes à double vocation d’abri et de tombeau
attribuables sans jamais déroger
à une seule personne

la planète se vida des enfants

un chercheur interdit de recherche
révéla que ladite malédiction était imputable aux pesticides
et non à la colère des dieux

foi de scientifique

preuves à l’appui

personne ne le crut

foin de raisonnements simplistes
on le traita de vieux fou

et les êtres que nous sommes périrent.

Féline Harfang

Poème de l’opus Silex

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Village Fantôme (Roman) | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fandelalaindelion