Ma rusticité ne serait que sophistication

13 août


priere

Mon rendez-vous avec l’ange purificateur
se passe bien

il m’interroge sur ce qui se dissimule en moi
le visible ne l’intéresse pas
dit-il

il s’étonne néanmoins
que ma rusticité ne soit que sophistication
que mon attirance pour les tribuns charismatiques
se révèle être une forme de dégénérescence

sans que je comprenne
il me questionne
sur le sens de la relation féodale
en général
me demande pourquoi
je ne suis que postures

à voix haute
il s’interroge sur mon intellect
sur l’immensité sidérale de mon cerveau
il ferait mieux de dire
qu’il me trouve creuse
mais il se garde bien de se prononcer

il me chuchote
que lui et moi sommes consanguins
que mon âme est impénétrable
que mon corps par contre
je me retiens
de saluer son ironie

il déclare
que m’explorer est impossible
pour me purifier
il faut attendre que les griffes du temps
m’aient ravagée

à ce stade
il me purifiera

je ne sais quoi penser
de l’ange purificateur

c’est alors qu’il bat des ailes
et s’envole.

Féline Harfang

poème de l’opus Soleil, 2011

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

D . E . T . P ... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Burdigala