Archive par auteur

Souffle orangé sur la ville d’Argenton-sur-Creuse

7 nov


argenton sur creuse 7 novembre 2017 ciel sur la ville de la bonne dame

Rencontre à la Bonne Dame d’Argenton-sur-Creuse

7 nov


argenton sur creuse 7 novembre 2017g
argenton sur creuse 7 novembre 2017f

argenton sur creuse 7 novembre 2017b

 

La maison de nos rêves

4 nov

DSC_0359DSC_0381b

DSC_0362

Féline Harfang dédicace à CULTURA CAP SUD ST MAUR (36) samedi 27 octobre 2018 à 14h

26 oct


visage derrière la feuille
FELINE HARFANG A CULTURA CAP SUD LE 27 OCTOBRE 201844862225_1775426772561999_3863393567460294656_o

Le portique dystopique du sculpteur Guy Baudat et si le futur n’avait pas d’avenir ?

22 oct

 

portique dystopique de Guy Baudat photo Féline Harfang octobre 2018

bébé sur le portique dystopique sculpture de Guy Baudat

Au pied du portique

un tapis d’orties

alors que

tout autour

la sécheresse

est détresse

alors que

le bébé va tomber

alors que le futur

n’a pas d’avenir.

www.guybaudat.fr

 

Arboretum de la Sédelle automne 2018

21 oct


Féline Harfang à l'arboretum de la Cédelle

..DSC_0106DSC_0105

DSC_0146b

.

.

Féline Harfang au 10ème salon du livre de St Gaultier le 14 octobre 2018 (article paru dans la Nouvelle République du 16 octobre 2018)

20 oct

salon du livre st gaultier 2018

Féline Harfang interprète son poème ODE sur un rocher

8 oct

Image de prévisualisation YouTube

Article de presse dans l’Echo du Berry du 20 septembre 2018 – Féline Harfang écrit en femme libre et publie son 12ème opus SABLE

4 oct


article echo du berry sable integral

A Châteaubrun pour les journées du patrimoine 2018, Féline Harfang invitée par Guy Baudat. Inoubliable.

19 sept

DSC07716DSC07682DSC07721DSC07688DSC07719DSC07711DSC07689DSC0769041811677_1728619843909359_4815709540651630592_oDSC07683 FELINE PNEU 10X15

CONTEMPTRICE

19 sept

J'ai été l'objet, indirectement,

de critiques acerbes

d'une puritaine

désapprouvant ma nudité

sur les photos exposées en format XXL

dans la salle des gardes du château de Châteaubrun 

et, qui plus est, 

la pudibonde a jugé ma tenue en robe longue

trop suggestive…

42085318_305072240290765_2801592143385198592_nphoto Gérard Chareyre


« Féline Harfang se met à nu » article dans la Nouvelle République du dimanche 16 septembre 2018)

17 sept

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/commune/argenton-sur-creuse/celine-harfang-se-met-a-nu?queryId%5Bquery1%5D=57cd2206459a452f008b4594&queryId%5Bquery2%5D=57c95b34479a452f008b459d&page=1&pageId=57da5ce5459a4552008b46a1

Féline Harfang se met à nu

 

Publié le 16/09/2018 à 04:55 | Mis à jour le 16/09/2018 à 04:55

Féline Harfang conjugue la plume et la photo.

Féline Harfang conjugue la plume et la photo.
© Photo NR

 

La poétesse exprime ses convictions et fait parler son corps en présentant ce week-end à Châteaubrun son 12e opus et des photos grand format.

 

Son recueil précédent, Incandescence, s’affichait sur une belle couverture rouge. Son 12e opus, présenté, ce week-end, dans la forteresse de Châteaubrun sous le titre et la couleur Sable, se fait plus discret mais l’esprit reste le même.
Le message d’une femme libre « Si une guerre fratricide survenait entre mots crus et mots nus, je guerroierais contre les mots en guerre pour qu’au final, ce ne soit pas la censure qui l’emporte », assène d’entrée Féline Harfang, heureuse « de mettre au pilori des minuscules et des majuscules mâles prédateurs », de pourfendre le machisme, de militer pour le droit des femmes, de combattre le racisme ou, tout simplement, de croire encore au prince charmant.
Une fois de plus, sa plume alerte ne fait pas dans la dentelle lorsqu’elle parle de sexe, de plaisir, et le ton est assuré quand elle aborde des thèmes d’actualité, comme le harcèlement de rue ou le racisme.
L’originalité de ce recueil, d’une soixantaine de poèmes et de douze photos-poèmes, est l’adjonction de clichés grands formats, exposés à Châteaubrun. « A défaut d’apprivoiser les sculptures rebelles, j’ai participé à leurs messages en m’associant à leurs révoltes ou en devenant cible, consciente que toute approche était intrusive, qu’elle que soit ma gymnique d’intervenante s’auto-photographiant », justifie la poétesse argentonnaise qui a voulu être en phase avec la dynamique des œuvres de Guy Baudat, la sensualité des courbes, la puissance et le magnétisme des lieux en posant nue. Elle ajoute : « Faute de quoi je tombais dans la mièvrerie, voire dans l’indécence au sens premier », avant de citer Simone de Beauvoir : « Une femme libre est exactement le contraire d’une femme légère. »

Journées du patrimoine, à Châteaubrun, commune de Cuzion. Entrée libre, aujourd’hui, de 10 h à 12 h et de 15 h à 19 h.

Présentation des deux nouvelles sculptures géantes de Guy Baudat, « Le Portique distopique » et « La faunesse écarlate ». Féline Harfang présente son dernier opus, Sable, et des photos grands formats dans la salle des gardes. Le photographe Alain Cassaigne est venu avec deux récents ouvrages, Human Sculpture et Performance art painting, et l’auteur Danie Perier dédicace sa toute nouvelle publication Les instants de Laine.

 

SABLE de Féline Harfang dans l’Echo la Marseillaise vendredi 14 septembre 2018

15 sept

Sable 14-09-2018 (1)

PALPABLE, poème de l’opus SABLE de Féline Harfang

14 sept

Image de prévisualisation YouTube

ODE, poème de l’opus SABLE de Féline Harfang

14 sept

Image de prévisualisation YouTube

Féline Harfang aux journées du patrimoine à Châteaubrun les 15 et 16 septembre 2018

9 sept

Je serai présente sur deux fronts

 

LA POESIE « choc et sens »

avec un nouvel opus

SABLE

 

et une

expo XXL « une et nue »

de mes photos-poèmes

en grand format

dans la salle des gardes.

 

Horaires

Samedi 15 septembre 2018

14 – 19 h

Dimanche 16 septembre 2018

10 – 12 h – 14 – 19 h

 

 

35247743_908189576028509_5279359437872562176_n

Frise sommitale

27 août


DSC07512

Par ailleurs et par contre

je me contrefous de tes opinions
je me gausse de ta prétendue puissance hypnotique

je me tape de la morgue du bandit d’honneur

que tu crois incarner alors que tu végètes

depuis des années

dans ton infâme boutique de produits tripiers

par ailleurs et par contre

sache que seule

la frise sommitale de la tour romaine que nous visitâmes lors de notre rencontre

sache par ailleurs et par contre

que cette frise sommitale est l’unique lien l’unique lien

par ailleurs et par contre

l’unique fil ténu qui me relie encore à toi

Féline Harfang

poème de l’opus Tourbillonnante

Laurel Canyon 36 au Petit Roy vendredi 17 août 2018 avec Féline Harfang

14 août

Laurel Canyon 36 et Féline Harfang au Petit Roy
laurel canyon 36 en concert avec Féline Harfang

Ma rusticité ne serait que sophistication

13 août


priere

Mon rendez-vous avec l’ange purificateur
se passe bien

il m’interroge sur ce qui se dissimule en moi
le visible ne l’intéresse pas
dit-il

il s’étonne néanmoins
que ma rusticité ne soit que sophistication
que mon attirance pour les tribuns charismatiques
se révèle être une forme de dégénérescence

sans que je comprenne
il me questionne
sur le sens de la relation féodale
en général
me demande pourquoi
je ne suis que postures

à voix haute
il s’interroge sur mon intellect
sur l’immensité sidérale de mon cerveau
il ferait mieux de dire
qu’il me trouve creuse
mais il se garde bien de se prononcer

il me chuchote
que lui et moi sommes consanguins
que mon âme est impénétrable
que mon corps par contre
je me retiens
de saluer son ironie

il déclare
que m’explorer est impossible
pour me purifier
il faut attendre que les griffes du temps
m’aient ravagée

à ce stade
il me purifiera

je ne sais quoi penser
de l’ange purificateur

c’est alors qu’il bat des ailes
et s’envole.

Féline Harfang

poème de l’opus Soleil, 2011

Ruades

8 août

Au final

il eut droit de croquer

la pointe

de mon cornet

de glace.

Féline Harfang

Au confluent des deux Creuses

8 août

au confluent des deux creuses, photo Féline Harfang, le 7 août 2018

la petite creuse1

Un peu de fraîcheur au lac d’Eguzon-Chantôme

8 août


au lac d'Eguzon-Chantôme
DSC07223DSC07230

 

Bravo les bleus

15 juil

bravo les bleus féline harfang

Féline au 18ème festival musical du Château du Saulier à Chasseneuil (36) le 14 juillet

11 juil

 

 

 

DSC03956DSC03924DSC03917DSC03941Léo, poète brésilien

DSC03950DSC03940 DSC03925 Elisabeth venue du Brésil et Jean-François.

 

Samedi, je retrouve de talentueux artistes musiciens, poètes pour un festival hors du commun organisé par le propriétaire Jean-François et l’association Les amis du Saulier à Chasseneuil.

A très bientôt  pour écouter mes poèmes entre deux concerts. Il me tarde de vous revoir.

(pour tout renseignement, contactez l’association Les Amis du Saulier à Chasseneuil 36800).

 

 

LE TEMPS DES CERISES

3 juin

féline harfang - rouge cerise - juillet 2013

Féline Harfang aux flâneries littéraires de La Roche Posay le dimanche 24 juin 2018

1 juin

 DSC06705 DSC06708 Féline


salon du livre la roche posay 2018

 

opus de féline harfang site internet

DSC06722DSC06713DSC06721DSC06715

Mise en cohérence

28 mai

féline devant la cascade 2014 (2)

S’ensuivirent des choses étranges

les gens n’acceptèrent plus le partage qu’il soit d’ordre sentimental
sexuel ou matériel

la solitude affective devint règle et se propagea comme pandémie

les étreintes furent bannies
on évita tout contact physique par crainte de salissures

les hommes se réjouirent de leur absence de désir
et de leur micro pénis

les femmes considérèrent avec joie qu’elles étaient hors d’usage
en tant que reproductrices et objets de plaisir

affleura une certaine nostalgie mais sans plus

sur ordre
les architectes construisirent à profusion
de minuscules kystes urbains en matériaux incertains
kystes à double vocation d’abri et de tombeau
attribuables sans jamais déroger
à une seule personne

la planète se vida des enfants

un chercheur interdit de recherche
révéla que ladite malédiction était imputable aux pesticides
et non à la colère des dieux

foi de scientifique

preuves à l’appui

personne ne le crut

foin de raisonnements simplistes
on le traita de vieux fou

et les êtres que nous sommes périrent.

Féline Harfang

Poème de l’opus Silex

Bonne fête

27 mai

Bonne fête les mamans

calor la vida

19 avr

IMG_1502b

Amours de félins

7 avr

voyou et filoupounette et voyoutrésorIMG_4273

Premier arc-en-ciel

4 avr

arc en ciel au dessus d'argenton sur creuse le 4

Percer l’écran

4 avr

DSC06497
Devenir une autre à travers l’image
c’est se noyer

pénétrer l’image en son coeur

traverser l’objectif

percer l’écran

effacer la chair

afficher l’icône

ne rien changer.

Féline Harfang

Mots couleurs

4 avr

opus de féline harfang site internet

Joyeuses Pâques

1 avr

Féline Harfang - pâques - la source de la bouzanne - 2018DSC06449

Primavera

25 mar

dans l'arène d'Argentomagus une déesse célèbre le printemps

 

Le printemps des poètes à Gargilesse c’est le 9 mars 2018

7 mar

printemps des poètes gargilesse 2018

La lune bleue de sang 31 janvier 2018 à Argenton-sur-Creuse.

1 fév

la lune bleue du 31 janvier 2018

2018 anima animal animale

30 déc

joyeuse année 2018 citrons féline

SOYEZ AMOUREUSES …

28 déc

 

ET VOUS SEREZ

HEUREUSES

 

Gauguin

 

IMG_20171226_095511

L’année 2017 de Féline

24 déc

 le regarde d'une femme brune photopoème félineharfang opus incandescence 2017pounette (2)21769768_10155636039192567_1312017307_nIMG_7922le cadenas d'amour de guy baudat à châteaubrun - photo de féline harfang juillet 2017carole 15 juillet 2017 3DSC02880

ARTICLE L'ECHO LA MARSEILLAISE MERCREDI 13 SEPTEMBRE 2017 - INCANDESCENCEarticle l'écho du berry jeudi 14 septembre 2017 incandescence

    • Poèmes et photos marqués au fer rouge (article paru dans La Nouvelle République)

      Le onzième recueil de poèmes de Féline Harfang aborde comme les précédents, aussi bien les thèmes plein d’insolence que les sujets graves

      Prohibé, Stridence, Tourbillonnante :les trois dernières publications de Féline Harfang se voulaient à la fois provocantes et empreintes d’humanité. Son dernier opus, dont le titre, Incandescence,est matérialisé par une couverture rouge, reprend les thèmes habituels de la poétesse argentonnaise. Cinquante-huit textes parlent encore de sentiments intimes, d’érotisme, de faits de société, du temps qui passe. Opus illustré de photos- poèmes.  Cette quête d’absolu, chahutée par les aléas de la vie, lui ravive des souvenirs, la projette dans un univers abrupt ou ouaté. L’auteure se glisse dans la peau, dans le corps d’une autre, raisonne parfois au masculin, s’apitoie sur la déchéance d’un être… Le sort réservé aux femmes dans de nombreux pays, les idéologies belliqueuses la font également réagir. « Le monde va mal, la terre brûle, il y a des attentats que je dénonce, mais je garde espoir »,explique l’auteure qui sait se faire coquine et polissonne à travers des lignes parfois équivoques. Ce recueil est également illustré de photos-poèmes savamment travaillées, à l’image de ce chat installé sur une plume qui ressemble à un hamac ou d’un énorme navet posé dans un paysage très coloré. Féline se met également en scène, vêtue d’une robe en fleur de pissenlit ou immergée dans un océan de feuilles pourpres. Certains clichés sont aguicheurs. « Je m’affirme de plus en plus en tant que femme, je suis parvenue à tout concilier en étant libre de mes pensées »,constate l’écrivaine qui présentera son recueil,samedi et dimanche, à la forteresse de Châteaubrun ; le week-end suivant, au marché aux livres de Gargilesse, et, le 8 octobre à Saint-Gaultier. Sitôt sorti, Incandescence a droit au tapis rouge.   Jean-Michel Bonnin

      feline et la fourmi barbarus 18 CM BAS DE PAGE

      22016638_10155655814102567_1947471350_n25463944_10155890487412567_1304703943_n

       

      IMG_8446DSC05269DSC05596IMG_9426IMG_20170902_185036pleine lune sur argenton 10 juin 2017IMG_9795

      IMG_8490

       

       

Je m’enténèbre

10 déc

Je m'enténèbre photo poème  de Féline Harfang - 11ème opus de poèmes 20062017 avec 12 photos de Féline Harfang

Je vis seule dans mon antre

où je m’enténèbre.

Photo poème Féline Harfang

de l’opus Incandescence

 

Le fantôme du père Noël

2 déc

fantôme ou père noël dans la cheminée

Petit bonhomme

2 déc

Flocon de neige petit bonhomme

Fausse fourrure

28 nov

féline en fausse fourrure fontaine St Luc à Cuzion

Flambi le cerf, ami des chevaux et des poneys

13 nov

Flambi à Lourdoueix-St-Michel 12 novembre 2017

Flambi à Lourdoueix-St-Michel 12 novembre 2017 – copyright
Flambi avec ses amis poneys à Lourdoueix-St-Michel

Flambi avec ses amis poneys à Lourdoueix-St-Michel

 

copyright Féline Harfang

mise à jour : SAMEDI 9 DECEMBRE 2017

 

VOIR LE PETIT FILM « FLAMBI LE CERF » SUR YOUTUBE :  https://www.youtube.com/watch?v=cHfnhLpomYs

 

La fondation « 30 millions d’amis lui rend hommage » sur internet : http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/12736-un-cerf-juge-dangereux-parce-quil-aimait-les-poneys/

 

Il est né dans les sous-bois de Mouhers, un village de l’Indre dans le beau Berry de George Sand.

Alors qu’il n’était qu’un faon, sa mère fut tuée par un chasseur.

flambi et la jument copyright nathalie g

Perdu, il trouva refuge auprès d’une jument dans un hameau du village de Mouhers qu’il ne quittait plus.

Clément raconte : « Ils étaient inséparables. Mon oncle a tout fait pour l’éloigner de la jument mais dès qu’il avait le dos tourné, le faon revenait se blottir contre elle ».

Cette jument qu’il considérait comme sa mère lui a tout appris de son monde de cheval.

Clément lui donna un nom, FLAMBI.

flambi photo de clément janvier 2017

Flambi grandissait chassé des prés où on l’apercevait voulant jouer avec veaux, vaches, chevaux.

« Bonjour… Il a toujours été tenu ce discours comme quoi un animal sauvage était dangereux et déjà sur Mouhers ils voulaient s’en débarrasser. Je m’y étais attachée j’y allais tous les jours avec mes enfants. Continuez ce que vous faites il ne fait surtout pas les laisser faire… ».

« Francoise  : Je me souviens d’un après-midi, mon voisin est venu me demander de l’aide car ses vaches affolées avaient quitté leur enclos… je n’ai pas vu le cerf… il pouvait s’agir de n’importe quel autre animal sauvage… il l’a accusé ».

« Bonjour, j’ai vu votre publication sur le daguet….il y a un an un agriculteur avait porté plainte a Mouhers. On m a demandé de l abattre mais en accord avec l oncfs et la fdc36 nous n avons pas donné suite car pour nous il ne présentait pas de risques ». 

Françoise : « J’ai vu des gens chargés de la protection de l’environnement se déplacer pour l’observer. Ils nous ont affirmé qu’il était inoffensif ».

Les témoignages déferlent : « les voitures s’arrêtaient sur le bord des routes pour le voir, il n’était absolument pas sauvage« .

Il fut pourtant chassé, traqué, dénoncé dès qu’il était découvert. Il se dirigea vers le sud du département, parcourant une quinzaine de kilomètres.

Jeudi 9 novembre 2017, il est apparu comme par magie au lieu-dit La Bétoule à Lourdoueix-St-Michel. Sylvie n’en croyait pas ses yeux, il y avait un jeune cerf avec ses deux poneys ! Ses filles étaient ravies. Les voisins vont et viennent. Isabelle, une amie qui se passionne depuis toujours pour les animaux lui dit qu’elle le connaît et qu’elle l’a souvent vu à Mouhers. 

Le samedi 11 novembre, elle me téléphone. J’ai hâte de le voir.

Dimanche 12 novembre,  je franchis les fougères du fossé du lieu dit la Bétoule à Lourdoueix-St-Michel.

Je n’en revenais pas : il n’était à quelques mètres de moi. J’entrais instantanément en contemplation, fascinée. Face à moi, la majesté, la douceur, la vaillance, la noblesse et surtout l’amitié incontestable entre un cerf et deux poney. Quelle complicité !  Flambi, le flamboyant, le téméraire s’était invité, festoyant avec ses nouveaux amis, partageant herbe fraîche, abreuvoir, jeux, nuits et siestes paisibles en toute insouciance. Le calme et la paix enfin trouvés.

Tout était merveilleux, magique. Quinze jours auparavant je visitais la forêt de Broceliande. D’après la légende, Merlin l’enchanteur se transformait en cerf… J’étais dans un conte, dans les légendes arthuriennes, dans un roman de George Sand. 

Mais la camarde rôdait, un dénommé Bernard arriva sur les lieux : « la bête ne peut pas rester là, j’ai prévenu la fédération de chasse, ils vont venir l’abattre »…

Pendant qu’il nous parlait Flambi gambadait dans le pré sans quitter d’un sabot un des deux poney devenu son meilleur ami.

Mais nous avons tout de suite compris qu’il était sérieux et qu’il fallait agir sans attendre.

Sous une pluie battante, nous contactons de suite les médias, les associations, les parcs animaliers, rédigeons un mail au président de la fédération de chasse de l’Indre. Le SOS est lancé sur les réseaux sociaux : la lettre au président de la fédération de chasse de L’Indre est publiée sous forme de pétition sur change.org. (plus de 200 signatures en 2 heures, plus 4000 en 48h, près de 6000 hier).

La presse locale La Nouvelle République qui avait publié un article sur le jeune cerf avec la jument en juin 2016 se déplace, les radios relaient l’information. Le maire tente de stopper la décision, il est contre cette décision ! Il menace même de ne plus autoriser de chasse sur sa commune si le cerf est abattu !

Les heures étaient des secondes de vie.

 

Flambi dormait paisiblement près de son ami poney à 13 h lundi 13 novembre 2017 !

J’ai photographié Flambi lundi 13 novembre 2017 à 13h : il dormait paisiblement près de son ami poney.

 

  

Lundi 13 novembre 2017 à 14 heures FLAMBI est abattu

par deux garde chasse sur ordre de Chastang, chef de service de l’ONCFS de l’Indre

TUEURS DE BONHEUR,  TUEURS DE REVES, TUEURS DE CONTES

TRAGIQUE, IMPARDONNABLE, CRUEL, IGNOBLE, PITOYABLE !

Nous pleurons, déplorons, dénonçons.

 Image (50)

 

 

Nathalie : « Mes parents habitent Neuvy. Mon père m’avait montré le champ avec Flambi. Lui aussi est très triste de ce qui s’est passé ».

 

 

Ma lettre pétition : 

https://www.change.org/p/féline-harfang-ne-tuez-pas-le-cerf-ami-des-chevaux

Nombreux articles dans la presse, émission radio et réactions sur les réseaux sociaux ne cessent :

http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/12736-un-cerf-juge-dangereux-parce-quil-aimait-les-poneys/

https://www.facebook.com/lanouvellerepubliqueindre/videos/vb.260782687365763/1333553696755318/?type=2&theater

https://www.facebook.com/search/top/?q=cerf%20abattu

https://www.24matins.fr/indre-cerf-abattu-se-trouvait-aux-cotes-de-deux-poneys-641326

Cerf abattu dans l’Indre : les internautes se sont indignés (voir article de la Nouvelle République du Centre / Indre publié le 14 novembre 2017

cerf tué

L’abattage du cerf de Lourdoueix-Saint-Michel a suscité beaucoup de réactions.© (Photo NR, Christophe Gervais)

  • Isabelle :  » Pourquoi ont-ils fait ça ? Il y avait d’autres solutions, mais ils ont choisi la plus facile. C’est lamentale. Je connaissais cette pauvre bête, qui n’aurait pas fait de mal et qui cherchait la compagnie qu’elle a toujours connue. L’être humain détruit tout… « 
  • Ludo :  » Je suis un chasseur, mais pas un assoiffé de sang comme certains le disent. J’étais contre l’abattage de cet animal. Il méritait d’être mis dans un zoo ou dans un parc, comme le sanglier Reno, transporté au domaine de Fougeras, pour être sauvé. Cette histoire, à l’origine, est une erreur humaine. S’il n’avait pas été ramassé dès son plus jeune âge, on n’en serait pas là. Non, tous les chasseurs ne sont pas des barbares « 
  • Sylvie (propriétaire des poneys avec lesquels vivait le cerf) :  » Oui, ce sont mes poneys, et oui, c’est dégueulasse. On ne lui a laissé aucune chance. Je suis révoltée. Je remercie la personne qui a prévenu les gardes, grâce à lui ce pauvre animal a été tué…
  • Gérard Nicaud, conseiller régional :  » Je viens de prendre connaissance d’une bien triste information diffusée sur votre site internet. Ignoble et totalement scandaleux ! N’y avait-il pas un moyen de prélever cet animal au lieu de l’abattre sauvagement ? Quelles que soient les raisons invoquées par l’ONCFS, cet acte barbare ne peut être laissé impuni « 
  • Julien (via Facebook) :  » Eh bien moi je ne suis pas si choqué. Pas d’anthropomorphisme. ll s’agit là d’une bête sauvage qui a perdu ses caractères innés. La sélection naturelle n’a pas fait son boulot. A la rigueur, à mettre dans un zoo, mais pas dans la nature. N’ayant pas de crainte envers l’home, il aurait pu charger une famille, un jour, au lieu de se sauver, qui est en fait l’instinct de la plupart de la faune sauvage « 
  • Linda (via Facebook) : « Ah oui, il était tellement mignon quand il était jeune. Tout le monde venait à Cluis le voir avec la jument. Combien de voitures se sont arrêtées pour le regarder ? Et maintenant que c’est un cerf, qu’il a grandi, qu’il a des bois, il gêne et il est dangereux ! Mais dans quel monde on vit… « 
  • Cécile (via Facebook ) : « Juste honteux ! Les gens qui ont pris cette décision n’ont pas de coeur. Et après on s’étonne de toute cette violence partout autour de nous… Tuer un animal paisible et sans défense, franchement, ce n’est pas très glorieux, et je suis triste de la nature humaine « .

Miniature montrant un cerf marron avec cinq cornes et un pied blanc face à un personnage couronné assis sur un trône.

Merlin, changé en cerf au pied blanc, rencontre l’empereur Jules César.

Manuscrit anonyme du cycle Lancelot-Graal, 1286

Féline à Broceliande

29 oct

broceliande tombeau des géant

IMG_9442IMG_9422IMG_9426IMG_9395

Salon du livre de St Gaultier le 8/10/2017 – Article dans l’Echo La Marseillaise du 11/10/2017

12 oct

salon du livre St Gaultier 8 octobre 2017 article L'Echo-La Marseillaise 11 octobre 2017

Incandescence au salon du livre de St Gaultier le 8 octobre 2017

9 oct

DSC05570DSC05589

Merci Anne Pichonnet pour ta visite au salon

DSC05596

Visite surprise du manant du château du Saulier

DSC05579

Que du bonheur de lire mes poèmes avec Simone Kokot

DSC05588

Organisation au top. Bravo aux organisateurs.

DSC05600

DSC05574

DSC05577

DSC05572
DSC05586

DSC05583

Certains ont longtemps hésité avant de choisir un livre…

 

Féline aux journées du livre à Gargilesse-Dampierre Dimanche 24 septembre 2017

4 oct

Gargilesse Journee du Livre  30_09_2017

 

22119161_1415756795127224_1640471713_n22093572_1415757155127188_571328732_nféline et sarah amel delage à gargilesse

A Gargilesse, j’ai retrouvé mes amis bouquinistes, auteurs, poètes (Michel Auvent, le poète jardinier ci-dessus en photo, son adorable épouse Christine), éditeurs, organisatrices, fait connaissance avec Frédérique de Lignières, Sarah Amel Delage, Yanick… Merci à ceux qui ont traversé l’écran pour venir à ma rencontre (Pierre Bujeaud, Dominique etc…). Merci à Christine, Robert pour les photos,  à Michel Bonnin pour sa visite, à Jean-Louis Viau pour l’article ci-dessus.

Prochaines dédicaces : Dimanche 8 octobre 2017 – salle des fêtes de St Gaultier.

 

 

 

Incandescence de Féline Harfang à Châteaubrun les 16 et 17 septembre 2017 (encore des photos)

30 sept

DSC_4054 DSC_3888   DSC_3904   DSC_3993

 

12345...10

D . E . T . P ... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Burdigala