Dernier soleil 2016

31 déc

IMG_6274[1] IMG_6352[1] IMG_6276

L’année 2016 de Féline Harfang

31 déc

IMG_5119 (2)

couverture tourbillonnante

 IMG_3355 verticale

IMG_4266

Bianca et Basile

 

Féline crozant avant l'orage 2016

 

St Valentin de Taillefer dit Patou

St Valentin de Taillefer dit Patou

Féline Harfang à Gargilesse-Dampierre le 19 mars 2016  - photo article l Écho la Marseillaise du 25 mars 2016

Lectures à Gargilesse au printemps des poètes

Autophotographie de Féline Harfang publiée dans le Magazine Le Monde

Féline Harfang en posture de « M » publiée dans le magazine Le Monde

La belle fleuri quand elle a atteint ma hauteur. Je l'ai aimée.

La belle fleuri quand elle a atteint ma hauteur. Je l’ai aimée.

Tourbillonnante à Châteaubrun le 18 septembre 14454544_10154488372787567_1775239974_n

 Féline dédicace au Château de Châteaubrun

 

Tourbillonnante, le dernier opus de Féline Harfang
Tourbillonnante, le dernier opus de Féline Harfang
Féline Harfang lit ses poèmes à Pierre Bonte à Gargilesse le 25 septembre 2016

Féline Harfang lit ses poèmes à Pierre Bonte à Gargilesse le 25 septembre 2016

Féline sur la clé rouge de châteaubrun 2016

IMG_5446

Lectures et dédicaces au Skarabet à Châteauroux

 féline dans le feu de châteaubrun

une arène pour un poème - installation de Guy Baudat

une arène pour un poème – installation de Guy Baudat

Filmée par les caméras de France Télévision JT 19/20 du 15 décembre 2016

IMG_6338

Joyeux Noël 2016

25 déc

la maison des lutins

Solstice d’hiver

21 déc

SOLSTICE D HIVER

A chaque seconde

20 déc

IMG_6009 (2)IMG_6002 (2)IMG_6007 (2)

Que tous les enfants du monde

sachent qu’à chaque seconde

une fleur va éclore

un papillon s’envoler

un oiseau va chanter

un chat miauler

un chien aboyer

une libellule se poser

et qu’au pays des rêves

les couleurs les plus belles

les parfums les plus doux

tous les bonbons

toutes les glaces

toutes les fêtes

tous les jouets

tous les câlins

tous les je t’aime.

Féline Harfang, poème d’un soir de décembre 2016

pour les tout petits et les plus grands

 

 

 

 

 

 

 

 

Or noir

19 déc

Or noir - photo poème Féline Harfang

Or noir – photo poème Féline Harfang

 

La commission de promotion de la pollution rend hommage à un document photographique teinté de romantisme.

S’agissant d’un fleuve sublimé par la déesse des eaux troubles et la barque des premiers matins du monde.

 

photo poème de Féline Harfang publiée dans l’ opus Tourbillonnante

 

L’insoutenable

19 déc

Magritte

Magritte

 

Tes absences

tes silences

ta longue absence

ton long silence

l’insoutenable silence

mon attente

ton retour vide de sens

ta fausse présence

ton indécence

ton absence présence.

Féline Harfang

poème de l’opus Tourbillonnante

 

 

Féline Harfang sur France 3 en reportage à Gargilesse

15 déc

une arène pour un poème - installation de Guy Baudat

une arène pour un poème – installation de Guy Baudat

 

 

A la 25ème minutes du JT de France Télévision – 19/20 du 15 décembre 2016, Féline Harfang.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/emissions/jt-1920-centre

 

Voici les lettres entre les lesquelles Féline apparaît dans la forêt de Châteaubrun en improvisant son poème Laissez-moi passer…

http://feline-harfang.unblog.fr/2014/04/10/laissez-moi-passer/

 

Lettres de deux tonnes chacune du poème de Guy Baudat, sculpteur   »Nous vivrons le jour dans un baobab et la nuit dans un igloo ».

 

 

 

 

 

 

Apothéose

15 déc

 

feline-dans-le-feu-de-chateaubrun

Si vous êtes à la recherche

d’événements sensoriels

dormez avec elle.

Féline Harfang

poème de l’opus Tourbillonnante

Et Maurizio Cattelan est apparu

8 déc

Féline et Maurizio CATTELAN

https://www.monnaiedeparis.fr/fr/expositions/maurizio-cattelan

WP_20161207_038 (2)La Nona Ora de Maurizio cATTELAN

Etreinte

4 déc

DSC05174

Vérité mensongère

2 déc

DSC03678

  

La vérité étant une variante culturelle

je ne me soucie pas de démêler

le vrai du faux

mais néanmoins

je me demande si la vérité proclamée

ne sonne pas plus le creux

que la contre-vérité déclamée

 

j’en viens à me demander

si notre système 

n’est pas construit uniquement

sur le mensonge

sur la fêlure des mots.

Féline Harfang

Amours extrêmes

29 nov

 

IMG_5899[1]
A l’aplomb d’une falaise

vent qui rugit

mer déchaînée

corps déployés

nous faisons l’amour

conditions extrêmes

en faux équilibre sur le vide

en faux équilibre sur l’instant

l’instant où tout bascule

sur l’autel des fous de dieu

parodions la démence sexuelle

exhibons nos attributs

pratiquons l’amour sacrilège

jouons les sodomites

juste avant l’office
juste avant l’instant halal

nus sur les rails du train qui arrive en trombe

risquons la mort

osons l’amour catastrophe

juste avant l’instant crucial

l’instant de l’orgasme
l’instant fatal.

Féline Harfang

poème de l’opus Tourbillonnante

Potager d’un homme perdu

29 nov

un jardin

Quête

24 nov

IMG_4120[1]

Le nomadisme intellectuel

évitons de parler de nomadisme sexuel

consiste-t-il à s’évader

des archaïsmes de la pensée dominante

et de cheminer dans l’inexploré

ou s’agit-il par esprit d’aventure

de pénétrer en gambadant

dans le cosmos des mots

et de butiner de-ci de-là

femme d’insoumission

je me demande si le nomadisme en question

n’a pas un lien avec ma vie bohémienne

avec mon incessante quête de transparence et d’opacité

un lien avec le dernier homme qui a enténébré ma vie

un lien avec cet ensuqué à visage d’ange

qui pas plus tard que ce matin

version chicquisée

a voulu me fourrer.

Féline Harfang

poème de l’opus Tourbillonnante 2016

 

Je veux y croire

21 nov

féline devant la maison de gargilesse

Ce soir

je fais glisser mes doigts sur mon clavier

inutile de faire tremper la plume dans l’encrier

il y a longtemps que l’encre est sèche

le romantisme est révolu

c’est vous qui l’avez voulu

tel n’est pas mon cas

le romantisme cru j’y crois.

Poème improvisé d’un soir de novembre 2016

Féline Harfang

 

 

 

Jours heureux

19 nov

13384690_1109221899159964_1240840944_n (3)

IMG_4848 (2)

Vous n’imaginez pas

18 nov

la sedelle

Vous n’imaginez pas le temps qu’il faut

pour avancer

vous n’imaginez pas le temps qu’il faut

pour se déraciner

vous n’imaginez pas le temps

qu’il faut pour faire sa place

vous n’imaginez pas que le temps passe

vous n’imaginez pas le temps qu’il faut

pour se souvenir

vous n’imaginez pas le temps qu’il faut

pour revenir.

Féline Harfang

à mes amis creusois

et à Ginette et Georges de Sous-Parsat.

Funeste

16 nov

féline et les bouillons blancs de gargilesse juille 2016
Oui je l’avoue
quel paradis quand tu me chevauches
quelle joie quand tu es exténué
quel bonheur quand tu n’es pas là.

Féline Harfang

poème de l’opus Tourbillonnante

L’érotisme est exotisme

31 oct

rilke-le-vacarme-dun-destin-1024x768

Je vous invite à lire ce poème

il traite du paradis terrestre

de la première femme

du premier homme

de la première nuit de pleine lune

du premier stéréotype

du premier accouplement

du premier cliché

nuit d’été

effluves marins

mer turquoise

sable blond

les palmiers se caressent

Eve et Adam sont dos à dos

debout

fesses à fesses

membré comme un Dieu

Adam ondule

divine sirène Eve ondoie

fesses à fesses

ondulent

ondoient

ondulent

ondoient

fesses à fesses

ondulent

ondoient

ondulent

ondoient

d’un coup Adam se tourne

l’encroupe.

Féline Harfang

poème de l’opus Prohibé.

 

 

Délices creusois

30 oct

pommes et chataignesIMG_5850IMG_5799

La clé du bonheur

26 oct

essai clé rouge1

Convoquer les ancêtres

24 oct

DSC04480

C’est alors que gravissant un à-pic

mon pied glisse

mon corps dévisse

et me voilà suspendue à la renverse

dans le vide

c’est alors que je prends conscience

d’une mort imminente

la corde qui me retient ne tenant qu’à un fil

c’est alors que je convoque les images de mes proches

pour ne voir apparaître que le pâle sourire de ma mère

c’est alors que je convoque l’esprit de mes ancêtres

pour qu’aussitôt une bourrasque me projette contre la paroi rocheuse

riche d’une saillie à laquelle je m’agrippe

sauvée

bien que ne l’ayant pas convoqué

je remercie Dieu.

Féline Harfang

Poème de l’opus « éperdument »

DSC08242

 

J’arrive

23 oct

automne à Gargilesse Dampierre le 23 octobre 2016

Ce matin j’ai résisté au froid

mais pas à ton appel

au pied d’un arbre

une célébration

de la femme et du minéral

pic-vert au-dessus

orchestration du vol

de trois canards sauvages

et d’un présage.

Féline Harfang

poème de l’opus « Lèvres » 2008

IMG_5531 (2)

 chevreuil

 

Féline Harfang au Skarabet le 16 octobre 2016

16 oct

Quand il s’agit de lire mes poèmes, je dis oui

Au salon du livre du Skarabet, vous avez pu entendre

Femme comblée

Le peintre de l’absolu

Les faits sont avérés

Tourbillonnante

Faut-il que je sois dans le besoin

Mécréant

Autoportrait

Et puis voici, et puis voilà

Le pain du singe, poème rap

parmi des centaines publiés depuis dix ans

 

féline au skarabet le 16 octobre 2016

 

IMG_5446

 

IMG_5431

 

Artiste sans oeuvre

11 oct

photo poème Féline Harfang visage pollen de chardon

photo poème Féline Harfang visage pollen de chardon

Et toi tu fais quoi dans la vie

artiste

dans quelle discipline

aucune

mais enfin tu es bien créateur de quelque chose

pas du tout

mais enfin tu te fous de moi

non

je suis tout simplement artiste sans oeuvre

tu délires ou quoi

non

mon statut d’artiste sans oeuvre est reconnu par l’état

qui m’alloue des indemnités mensuelles

non imposables

c’est la moindre des choses.

Féline Harfang

poème de l’opus Tourbillonnante

auto-édition 2016

Féline Harfang 10eme opus. Article de presse NR du 9 octobre 2016

9 oct

 

Féline Harfang vient de publier « Tourbillonnante ».

Féline Harfang a présenté son dernier ouvrage aux milliers de personnes qui ont visité, courant septembre la forteresse de Châteaubrun, à l’occasion des Journées du Patrimoine. Dans le train qui le ramenait vers Paris, Pierre Bonte, l’invité vedette des Rencontres littéraires de Gargilesse, a savouré ce livre de 112 pages illustrées de quatorze photos poèmes, offert par Féline Harfang au terme d’un sympathique entretien. Le lancement de Tourbillonnante n’est pas passé inaperçu et a été une réussite.

La censure fustigée

Il s’agit de la dixième publication de l’auteure argentonnaise, imprégnée une fois encore d’une volonté d’indépendance, d’images réalistes et parfois osées, de termes crus, mais aussi de faits de société qu’elle s’applique à dénoncer avec art. La nature n’est oubliée et l’intégrisme en prend pour son compte.
« Ce dixième opus de poésie aborde de nombreux sujets qui me tiennent à cœur », explique cette pasionaria de la libre expression, qui s’affirme encore davantage en agrémentant ce nouveau recueil des diktats de la censure, à l’image de la citation : « La commission de répression des prises de vue sulfureuses demande la saisie immédiate de l’opus, assortie de châtiments corporels. »
Féline Harfang, qui revendique le droit et la volonté de s’affirmer sans tabous ni faux-fuyants, a réalisé l’une de ses publications les plus abouties, rythmée par un ressenti bien féminin, sur des thèmes aussi différents que la protection de l’environnement ou l’amour sous toutes ses formes. Avec l’adjonction de clichés qui délivrent à eux seuls un message, et dans lesquels l’auteure n’hésite pas à se mettre en scène. Du vrai Féline Harfang.

« Tourbillonnante », de Féline Harfang, en libraire, 20 €

lien article de presse :

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Loisirs/Livres-cd-dvd/n/Contenus/Articles/2016/10/09/Feline-Harfang-dixieme-opus-2864983

Féline Harfang : dixième opus

09/10/2016 05:35

Ma vie à moi

6 oct

Féline Harfang sur un dolmen de l'Indre

   

Le glauque refait surface

les invasions barbares reprennent les blindés se déploient

on décapite

des hordes de fous de guerre dévalent les collines

on tue femmes et bébés

sur les routes interdites aux fuyards

des cadavres à l’infini

les maisons brûlent

 

le sang coule

          

quant à moi

ma vie est un éblouissement.

Féline Harfang

poème extrait de l’opus Tourbillonnante

L’arbre de judée n’est plus

3 oct

velles

Il y avait un arbre

aux fleurs rose pourpre vif

sous lequel je me balançais

sur une balançoire.

Féline Harfang

souvenir de Velles

La pêche du baiser du pêcher à l’iris

3 oct

IMG_4848 (2)

Quand Féline Harfang lit ses poèmes à Pierre Bonte à Gargilesse les 24 et 25 septembre 2016

25 sept

Tourbillonnante, le dernier opus de Féline Harfang

féline et Pierre Bonte à Gargilesse dimanche 25 septembre 2016

 IMG_5165 (2)IMG_5179 (2)IMG_5143

 

IMG_5151IMG_5188 (2)

Féline Harfang lit ses poèmes à Pierre Bonte à Gargilesse le 25 septembre 2016
Féline Harfang lit ses poèmes à Pierre Bonte à Gargilesse le 25 septembre 2016

Féline Harfang lit ses poèmes à Pierre Bonte à Gargilesse le 25 septembre 2016

Féline lit, vit, rit ses poèmes à Pierre Bonte.

http://www.pierre-bonte.com/accueil.vdom

Féline Harfang tourbillonnera aux journées du livre de Gargilesse Samedi 24 et Dimanche 25 septembre 2016

20 sept

couverture tourbillonnantesalon du livre gargilesse 2016

Tourbillonnante Féline Harfang aux portes ouvertes de Châteaubrun 2016

19 sept

Tourbillonnante à Châteaubrun le 18 septembre

IMG_4931IMG_5030IMG_5009 (2)IMG_5092 (2)IMG_4979IMG_4911 (2)IMG_4978

IMG_5057IMG_4965IMG_5119 (2)

10 ans de poésies sur la grande table de la cour close de la forteresse de Châteaubrun.

Merci à Guy Baudat, sculpteur.     www.guybaudat.fr    www.chateaubrun.fr

 

Féline Harfang dédicace son 10ème opus de poèmes à Châteaubrun les 17 et 18 septembre 2016 puis à Gargilesse les 24 et 25 septembre 2016

4 sept

Photo-poème Féline Harfang sur un cuburbita censurée par la commission de répression des prises de vue sulfureuse

Cucurbita – Photo-poème de Féline Harfang censurée par la commission de répression des prises de vue sulfureuses

 

Préface de mon nouvel opus 2016

(titre dévoilé le 17 septembre)

« De la censure rampante à l’autocensure, il n’y a qu’un pas.

J’édite sans me soucier des friches d’interdits.

Foin des petits juges de l’écriture qu’il est urgent de déniaiser.

Foin de la bien pensance qui prend du gras.

Foin des aboyeurs.

Au titre de la dérision, mais aussi à la lumière de criantes évidences, je légende chaque photo-poème en donnant la parole à des commissions de censure dopées par la bureaucratie et le moralisme ambiant.

Par ailleurs, je m’efforce d’impulser du rythme, de faire sonner les mots, de déringardiser les thématiques, de dépoussiérer mon vocabulaire.

Quand je questionne la passion, la violence, la sexualité, je me situe hors des clous, dans le vif des mots mutants.

Quand je donne lecture de mes textes je ne suis pas au pupitre, je dis, je lis, je vis, je ris, je danse mes poèmes ou j’improvise dans l’esprit de la Commedia dell’arte.

Pour ce qui est du quotidien j’affronte.

Pour ce qui est de m’engager, je m’y emploie « si petite que je sois »…

Féline Harfang

felineharfang@sfr.fr

Dipsy…

20 juil

Soltice d'été st marcel 2015

 

Ce soir

comme tous les soirs au coucher du soleil

Dipsy

Dipsy

Dipsy

mon voisin appelle son chien

Dipsy

Dipsy

Dipsy

Féline Harfang

 

 

Féline Harfang les pieds dans l’eau

14 juil

féline harfang plage du bourgoin 2016 b Féline Harfang plage du bourgoin 2016

Les lectures improvisées 2016 des poèmes de Féline Harfang

c’est partout

je serai là où vous ne m’attendez pas

Féline

féline la magicienne

Bleu blanc rouge

10 juil

_20160710_204437

Soltice d’été 2016

22 juin

Féline Harfang célèbre l'été 2016 à la Bonne Dame d'Argenton sur CreuseIMG_4447[1]

Plante en majesté

19 juin

 J’ai posé, de jour en jour,

pendant la croissance du bouillon blanc.

La plante croît avec force.

Nous sommes devenues proches

et la belle a fleuri

quand elle a atteint ma hauteur

Je l’ai aimée.

La belle fleuri quand elle a atteint ma hauteur. Je l'ai aimée.

La belle a fleuri. Je l’ai aimée.

Féline Harfang

La dernière prise de vue a été transmise au magazine Le Monde qui la publie ce samedi 18 juin 2016.

https://m.facebook.com/mlemagazinedumonde/

page 16 du M magazine Le Monde du samedi 18 juin 2016, une de mes photo-poèmes .

Autophotographie de Féline Harfang publiée dans le Magazine Le Monde

à la fête du Merle Blanc 2016

19 juin

 

IMG_4398

Nez pour nez

féline et le monstre du merle blanc

Langue pour langue…

IMG_4386[1]

Ballons, ballons

Lucie une des reines du Merle Blanc 2016

et pendant ce temps Lucie se prépare

Lucie Dauphine du Merle Blanc

c’est gagné, Lucie est élue reine des coquelicots du Merle Blanc.
Photos et textes Féline Harfang, dimanche 19/06/2016

 

 

Feline Harfang publiée dans le M magazine du Monde du 18 juin 2016

18 juin

https://m.facebook.com/mlemagazinedumonde/   page 16 du M magazine du Monde du samedi 18 juin 2016, une de mes photo-poèmes publiée. Surprise totale d autant que ce numéro est très chaud. Vraiment très chaud.

Doux amours

11 juin

IMG_20160611_223227IMG_4273

 

IMG_4266

Féline et ses félins à la Bonne Dame d’Argenton

9 juin

félins poètes

Pour votre plus grand plaisir

nous avons lu nos poèmes

pour votre plus grande joie

nous reviendrons

Féline et ses Félins

féline à la bonne dame d'argenton

Je me suis incliné

5 juin

photo Féline Harfang, un coquelicot à Argenton-sur-Creuse

photo Féline Harfang, un coquelicot à Argenton-sur-Creuse

 

A la mousse des sous bois

au pré verdoyant

au jardin de jasmins

cuisses offertes à ciel ouvert

 elle a préféré un champs de coquelicots.

Féline Harfang

les coquelicots de féline

Neige de juin

5 juin

photo féline harfang, argenton sur creuse

photo féline harfang, argenton sur creuse

neige de fleurs d'acacias à Châteaubrun

Baiser du pêcher à l’iris

29 mai

 

photo du jardin de Féline 28 mai 2016

photo du jardin de Féline 28 mai 2016

 

C’était avant l’orage

le pêcher s’est penché

pour un dernier baiser.

Féline Harfang

Premiers pots de miel de mes Déesses

21 mai

miel de printemps de Féline Harfang

IMG_3783[1]IMG_3790[1]IMG_3791[1]

Jardin de Féline après la pluie

18 mai

IMG_3760IMG_3756IMG_3768IMG_3762IMG_3758

J’ai virilisé ma silhouette

18 mai

les jambes de féline sur un rocher de la fileuse

J’ai chassé

les personnages douteux

qui rebattaient les cartes

et disparaissaient pour revenir

distiller le mal autour de moi

j’ai écarté

le dingue au flingue

qui menaçait mes proches

j’ai repoussé les fausses ingénues

qui n’en voulaient qu’à mon argent

j’ai évacué mon rapport névrotique aux puissants

j’ai réappris à écrire

en donnant chair au squelette des mots

j’ai intégré les paramètres de vie

permettant de ne pas dérailler

j’ai renforcé mon esprit combatif

je me suis défait de l’emprise des autres

je me suis confirmé en me conformant

je me suis habillé de neuf

j’ai virilisé ma silhouette

et rien n’a changé.

Féline Harfang

Pour toi Maman

14 mai

A MA MERE

12345...10

D . E . T . P ... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Burdigala